Horaire des messes   /   Feuillet paroissial   /   À votre agenda
 

Nos paroisses et nos églises

 
 

Paroisse L’Ange-Gardien : Église St-Joseph

Patron : Saint-Joseph
535, rue Brochu
Sept-Îles (Québec)

Presbytère
540, rue Arnaud
Sept-Îles (Québec)
G4R 3B5

Tél. : 418 962-9382
FAX : 418 962-9841
fabrique.ange-gardien@globetrotter.net
Érection canonique : 01-04-1948

 

La première église à être construite à Sept-Îles pour la population blanche fut en 1898. Elle mesurait 52 pieds par 32 pieds. C’est l’abbé VILLENEUVE qui a signé pour la première fois le registre paroissial. Étant trop petite, elle fut agrandie en 1908.

En 1916, un tragique incendie détruisit en rien de temps l’évêché, l’église cathédrale St-Joseph et une maison avoisinante. En plus des pertes matérielles, on devait déplorer la mort d’une religieuse qui périt dans les flammes. Deux ans plus tard, une nouvelle église et un presbytère furent construits pour remplacer celle qui a péri dans les flammes.

Les années 1949 et 1950 marquent un changement pour notre église St-Joseph. Elle fut agrandie et on y construisit un couvent et une salle paroissiale. Le dimanche, trois messes suffisent à peine à contenir la foule des chrétiens venus rendre à DIEU leurs hommages d’adoration, dans cette accueillante « Maison du Père ».

Des célébrations du troisième centenaire de la première messe ont eu lieu en 1951. Ces festivités se sont déroulées du 14 au 16 juillet 1951. Passant au clergé diocésain, la paroisse St-Joseph eut comme premier curé M. Jean-Charles GAMACHE en 1953. Au milieu de ses nombreuses activités pastorales et sociales, il fit ériger un nouveau presbytère et une nouvelle église St-Joseph constatant que la veille église souffrait de vétusté et réclamait un rajeunissement, sinon un remplacement.

Un nouveau temple fut construit à l’endroit actuel de la rue Brochu sous le concepteur M. Roger MORANVILLE, de la maison d’architecte PARENT & MORANVILLE. La dimension de cette nouvelle église sera d’une longueur de 150 pieds par 50 pieds de largeur et une hauteur de 70 pieds. À ce moment, les coûts estimés se chiffraient à 483 575.00 $. Le 2 août 1959, l’église St-Joseph ouvre ses portes aux paroissiens et paroissiennes pour y célébrer une première messe. Peu de temps après, la veille église fut démolie.

Au début des années '60, devant l'affluence de la population due aux activités économiques de la région, la paroisse Saint-Joseph fut scindée en deux autres paroisses voisines soit : Marie-Immaculée et Sainte-Famille.

En 1992, des festivités paroissiales marquent les 100 ans de vie paroissiale de St-Joseph. À cette occasion, Mgr. Pierre MORRISSETTE est venu consacrer l’église St-Joseph, le 21 juin 1992.

Au fils des ans, la paroisse a été autonome. Le 23 janvier 1998, les trois paroisses de Sept-Îles soit : St-Joseph, Ste-Famille et Marie-Immaculée décident de travailler ensemble pour divers comités.

Le 1er janvier 2000, les paroisses St-Joseph et Ste-Famille sont regroupées pour former la paroisse L'Ange-Gardien, avec une équipe unifiée, un conseil des marguilliers et un secrétariat logés au presbytère St-Joseph.

L’histoire ne s’arrête pas là, l’église St-Joseph a fêté ses 50 ans d’existence. Des festivités ont eu lieu du 4 au 13 septembre 2009 pour souligne cette architecture des plus remarquables de la Côte-Nord.

Pour connaître en détail les dates importantes, vous pouvez consulter la section Chronologie de l’histoire depuis 1651.







Cette source d’informations a été rendue possible grâce aux auteurs suivants :
LE TRICENTENAIRE DE SEPT-ÎLES – JUILLET 1951
UNE BELLE ÉGLISE 3e ÉDITION PAROISSE L’ANGE-GARDIEN – 2009
CONSÉCRATION DE L’ÉGLISE ST-JOSEPH DE SEPT-ÎLES – JUIN 1992
DIOCÈSE DE BAIE-COMEAU

Carte de la ville avec les zones des paroisses

Galerie photos

********************************************************************************************************

Paroisse L’Ange-Gardien : Église Ste-Famille

Patronne : Sainte-Famille
15, rue Comeau
Sept-Îles (Québec)
G4R 1C8
Érection canonique : 05-09-1963

Secrétariat de la paroisse L'Ange-Gardien :
540, ave Arnaud
Sept-Îles (Québec)
G4R 3B5
Tél. : 418 962-9382
Fax : 418 962-9841
fabrique.ange-gardien@globetrotter.net

La création de la paroisse Ste-Famille est issue de la division du territoire « paroisse St-Joseph » en deux paroisses voisines soit : Marie-Immaculée et Ste-Famille vers les années 1960. Une première maison fut achetée comme presbytère au 13 rue Maisonneuve. Une première messe de la paroisse a eu lieu le 29 septembre 1963 à l’école Maisonneuve.

Les assemblées dominicales des premières années se tenaient au même endroit. La première élection des marguilliers de la paroisse fut le 6 octobre 1963. La construction de l’église Ste-Famille a débuté en 1967 pour une durée plus ou moins un an.

La première messe officielle à avoir lieu dans ce nouveau temple religieux fut le 24 mars 1968.

Une bénédiction solennelle de l’église Ste-Famille a eu lieu le 26 mars de la même année. Cette célébration a été présidée par Mgr. Gérard COUTURIER.

Au fils des ans, la paroisse a été autonome. Le 23 janvier 1998, les trois paroisses de Sept-Îles, soit : St-Joseph, Ste-Famille et Marie-Immaculée, décident de travailler ensemble pour divers comités.

Le 1er janvier 2000, les paroisses St-Joseph et Ste-Famille sont regroupées pour former la paroisse L'Ange-Gardien, avec une équipe unifiée, un conseil des marguilliers et un secrétariat logé au presbytère St-Joseph. La maison de la rue Maisonneuve servant de presbytère est vendue.

Les messes dominicales continuent à être dispensées à l’église Ste-Famille.

Pour connaître en détail les dates importantes, vous pouvez consulter la section Chronologie de l’histoire depuis 1651.




Cette source d’informations a été rendue possible grâce à l’auteur suivant :
DIOCÈSE DE BAIE-COMEAU

Carte de la ville avec les zones des paroisses

Galerie photos

********************************************************************************************************

Christ The King Parish

Parish : Christ The King
15, rue Comeau
Sept-Îles (Québec)

Canonical erection : 01-09-1960

Mailling address : 540, ave Arnaud
Sept-Îles (Québec)
G4R 3B5
Tél. : 418 962-6171 (messenger)
Fax : 418 962-9841
fabrique.ange-gardien@globetrotter.net

• English services held at Ste-Famille Church, 15 Comeau Sept-Îles, Québec
• Masses: Saturday, 5 p.m. (17 h 00), from September to June.
• For information on all services, please contact Margaret Duford, pastoral animator

By the late 1950’s, the development of the Iron Ore industry resulted in a dramatic increase in the number of English speaking people in Sept-Îles and the need for an English catholic church had become an urgency. Consequently, some members of the community met with Mgr. Gérard COUTURIER and the idea was welcomed. Encouraged by this, the committee undertook the necessary steps to achieve this goal.

On January 9th, 1960, the founding of the parish of Christ The King and the nomination of Rev. Father Raymond PAINCHAUD, o.m.i. as parish priest was sanctioned by his eminence Mgr. Gérard COUTURIER, Bishop of The Gulf of the St-Lawrence.

On October 7th, 1960, the parish purchased the church jointly owned by the Anglican and the United churches of Canada located at 42, Mgr Blanche. After completing some repairs and renovations, the first celebration held at this new English catholic church was midnight mass of 1960.

Father PAINCHAUD remained parish priest for thirty (30) years, and on January 8th, 1990, he had to retire due to illness. Sadly, in 1993, he passed away at the Oblates’ home in Ste-Foy, Quebec.

Between the years 1990 and 2000, the parish was served by a number of priests who were also directly involved with other parishes in the area. Additionally, in 1997, Mgr. Morrisette mandated Mr. Claude Leclerc, permanent deacon, to assist the serving priest in our parish and preside over the Celebration of the Word on a monthly basis, as well as preside over baptisms, weddings and funerals. Mr. Leclerc was forced to limit his activities in 2009 due to poor health and is now limited to presiding over the sacraments of baptism, wedding and funeral. From the year 2000 to August 2015, we were very fortunate to have l'abbé René Théberge as parish priest. He was assisted by l'abbé Guildo Couillard until 2002. In early 2005, l'abbé Germain Gagnon was introduced to our parish and has been with us ever since. In July 2015, l'abbé Théberge announced his  retirement as parish priest at the age of 75. On August 30th 2015, l'abbé Alain Latulippe was named the parish priest of l'Ange-Gardien and Christ The King. He is presently assisted by l'abbé Germain Gagnon and l'abbé René Théberge. Mr. Claude Leclrec continues to preside over baptisms, weddings and funerals.

In June 2008, the church was declared unsafe for public gatherings and since the cost for repairs would have been far too expensive, Mgr Pierre Morissette decreed that the church be closed on June 30th, 2008. Since then, 42, Mgr. Blanche has been sold for the value of the land.

Since September 2008, Christ The King Parish continues to serve the English catholic community at Ste-Famille church located on Comeau street. Mass is celebrated every Saturday at 5 h 00 p.m. from September to June.

Even now, Christ The King remains the only English catholic parish between Quebec City and the Lower North Shore.

French version available / Version française disponible

Map of the city divided by parish

********************************************************************************************************

Paroisse & Église Marie-Immaculée

Patronne : Marie-Immaculée

180, rue Papineau
Sept-Îles (Québec)
G4R 4H9

Érection canonique : 26-08-1958

Tél : 418 962-9455
Fax : 418 968-0447
marie.immaculee@globetrotter.net

Après des discussions préliminaires avec Mgr. Gérard COUTURIER, évêque du diocèse d’Hauterive, le Père Jean-Charles LAFRAMBOISE écrit au Supérieur général pour lui demander l’autorisation de fonder une paroisse à Sept-Îles, celle de Marie-Immaculée.

Mgr. COUTURIER demande alors officiellement aux missionnaires Oblats de fonder la desserte de Marie-Immaculée en détachant un certain territoire de la paroisse St-Joseph. Le 29 juin 1958, une première messe est dite à l’école St-Paul.

Le dimanche, on disait toujours deux messes à la salle récréation du couvent St-Paul. La principale préoccupation des gens était de recueillir des fonds nécessaires à la construction de l’église.

Un premier baptême fut célébré le 17 juillet 1958 au couvent St-Paul et un premier mariage le 9 août 1958. Une première élection du conseil de marguillier de la paroisse Marie-Immaculée eut lieu le 21 septembre 1958.

Le 14 juillet 1959, la construction de l’église Marie-Immaculée débute, suivie du presbytère.

En janvier 1960, un emprunt est fait pour meubler l’église Marie-Immaculée : orgue à tuyau, carillon, bancs, confessionnaux, sainte table, chaire, statue, ornements, vases sacrés.

Le 1er octobre 1960, est finalement célébrée la première messe en la nouvelle église Marie-Immaculée, par le Père LAURIN. Quelques jours après, soit le 8 octobre, les quatre cloches de l’église Marie-Immaculée sont bénies et une première confirmation a lieu en présence de Mgr Gérard COUTURIER. Les 14 stations du chemin de croix sont installées le 7 avril 1962 et le curé Paul-Arthur POISSON les bénit.

En 1971, de nouveaux paroissiens de Place de l’Anse et du Parc Ferland viennent s’ajouter à la paroisse Marie-Immaculée. Une première messe a lieu au Parc Ferland à la taverne de la Dame de Cœur.

Des travaux de rénovation s’imposent à l’église Marie-Immaculée et le tout débute en 1983 par la réfection des deux murs vitrés et graduellement tout le bâtiment sera grandement touché.

Faute de bénévole, une partie de l’histoire religieuse de Sept-Îles se termine en 2001, celle de la messe dominicale au Parc Ferland. Pour l’avenir de la paroisse Marie-Immaculée, étant donné la diminution du nombre de prêtres, on présente des projets de formation de comité afin d’assurer la vitalité de cette dernière. On fusionne les comités avec les autres paroisses afin de continuer la mission d’évangélisation et des sacrements.

Le 17 octobre 2006, un comité est formé pour organiser des fêtes du 50e et l’ouverture officielle du 50e est proclamée le 8 décembre 2007.

La paroisse Marie-Immaculée annonce dans l’édition du journal local en date du 17 mars 2010 la vente ou la location du presbytère actuel ainsi que la vente de terrains vacants, propriété de la paroisse. Le conseil municipal de Sept-Îles offre et donne mandat le 26 juillet 2010 l’achat des terrains excédentaires de la paroisse Marie-Immaculée de Sept-Îles pour ériger des unités de logements pour personnes âgées. En ce qui concerne le presbytère actuel, rien n’est encore décidé officiellement pour l’avenir de ce bâtiment suite à cette annonce du 17 mars 2010.

Pour connaître en détail les dates importantes, vous pouvez consulter la section Chronologie de l’histoire depuis 1651.

Cinquante-cinq ans après avoir assumé la responsabilité pastorale de la paroisse Marie-Immaculée, les pères oblats quittent Sept-Îles. L’actuel curé, le père Raynald Doyon, sera le dernier à partir du 1er septembre prochain.

Une messe reconnaissance aux Oblats eu lieu le 16 juin 2013 afin de les remercier de leurs loyaux services en la paroisse Marie-Immaculée. La célébration Eucharistique fut présidée par Mgr. Jean-Pierre Blais.

Le 5 octobre 2013, Mgr. Jean-Pierre Blais préside la messe afin d’officialiser la nomination de André Mwamba-Kalala, originaire du Congo à titre de curé de la paroisse Marie-Immaculée.







Cette source d’informations a été rendue possible grâce aux auteurs suivants :
D’HIER À AUJOURD’HUI, CÉLÉBRONS NOTRE FOI AVEC MARIE-IMMACULÉE (1958-2008)
DIOCÈSE DE BAIE-COMEAU

Carte de la ville avec les zones des paroisses

Galerie photos

********************************************************************************************************

Paroisse & Église Saint-Cœur-de-Marie

Patron : Saint-Cœur-de-Marie

175, rue de l'Église
C.P. 99
Clarke City (Québec)
G0G 1H0

Érection canonique : 03-03-1948

Tél. : 418 583-2412
Fax : 418 583-2433

Clarke City était une localité du Québec située à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Sept-Îles, près de la route 138. Le nom de la ville tire son origine des frères Clarke qui y établirent un moulin de pâte à papier en 1901 et une usine hydro-électrique en 1908. La fondation officielle du village date de 1908. Avec les fusions des villes, celle-ci est maintenant fusionnée avec la ville de Sept-Îles.

Les frères Clarke ont investi beaucoup dans le village afin que les employés ne manquent de rien. Tous ont vu naître la vie économique, la vie scolaire et religieuse, les services de santé ainsi que la vie sportive et culturelle installée dans le village de Clarke City.

La première naissance de Clarke City à être inscrit dans les registres de la paroisse St-Joseph fut M. Edmond Georges FISET, né le 19 septembre 1905, fils d’Edmond FISET, boulanger et de Lydia PETITPAS. Le parrain fut M. Georges CLARKE et la marraine Mme Amédée GAGNON, épouse d’un contremaître du chantier.

Le village de Clarke City fut fondé officiellement en 1908. Les missionnaires Eudistes furent présents à Clarke City jusqu’en 1948. Le service religieux était assumé par le Père Jean-Marie CONAN, de la paroisse St-Joseph. Avant l’ouverture des registres paroissiaux locaux, les naissances, mariages et les sépultures étaient enregistrés dans les archives de la paroisse St-Joseph de Sept-Îles.

La paroisse Saint-Cœur-De-Marie est fondée à l’arrivée du Père Arthur DIVET en 1908. Ce dernier ouvre les premiers registres de la paroisse à Clarke City. La première sépulture a être inhumée dans le cimetière de Clarke City fut M. Élie DÉVOT, 18 ans, des Îles-de-la-Madeleine, le 5 mars 1910.

À l'aube de 1924, des démarches sont entreprises afin d’obtenir les services de religieuses pour leur confier la tenue d’une école élémentaire et un petit hôpital. On note alors l’arrivée des Petites Sœurs Franciscaines dans le village de Clarke City le 17 septembre de la même année. Un convent fut alors construit le 23 octobre 1924 pour ces religieuses.

L’église de Saint-Cœur-De-Marie est incendiée complètement le 1er avril 1931, les messes sont donc célébrées au Club où une cloche de locomotive fut installée pour sonner l’heure des cérémonies, et ce, pendant une période d’un an et demi. Elle fut reconstruite, en partie sur les fondations de la maison de Walter CLARKE détruite par le feu à l’automne 1928.

Dans l’histoire, on note que le 5 novembre 1933, l’église de la paroisse Saint-Cœur-De-Marie ouvre ses portes pour la grande messe. En 1953, une belle statue du Sacré-Cœur est érigée devant l’église Saint-Cœur-de-Marie.

L‘église Saint-Cœur-De-Marie connait encore l’épreuve du feu, le 13 novembre 1960. Des dommages causés par l’eau et la fumée sont considérables. L’église aura besoin de sérieuses réparations. Les fidèles de la paroisse Saint-Cœur-De-Marie ont pu entrer dans une église complètement transformée le 6 mai 1961. Avec ses grandes réparations, elle perdit son cachet de l’ancienne église dû au ravage par le feu.

Été 2008, la paroisse Saint-Cœur-De-Marie souligne son centenaire de vie de foi et remercie ses aînés qui ont bâti la communauté. Chaque dimanche, la messe dominicale de 10 h 30 est présidée par les pères oblats de la paroisse Marie-Immaculée.

Pour connaître en détail les dates importantes, vous pouvez consulter la section Chronologie de l’histoire depuis 1651.







Cette source d’informations a été rendue possible grâce aux auteurs suivants :
HISTOIRE DE CLARKE CITY, ISABEL CALDERÔN
PAROISSE SAINT-CŒUR-DE-MARIE -CALENDRIER (1908-2008)

Galerie photos

********************************************************************************************************

Église Kateri Tekakwitha

Patronne : Kateri Tekakwitha
Mission Indienne

1035, rue De Quen
Sept-Îles (Québec)
G4R 5E2

Tél. : 418 962-7881

Au début de l’histoire, les célébrations religieuses ont eu lieu à la chapelle amérindienne au coin des rues de la Réserve et Arnaud à Uashat. Construit en 1848-1849, ce lieu de culte consistait en une modeste chapelle de 36 pieds par 24 pieds. Cette chapelle séculaire accueillait fraternellement, chrétiennement, les nouveaux venus dans la région.

Agrandie en 1890 et quelque peu retouchée au cours des ans, cette chapelle n’est plus utilisée aujourd’hui. Il est important de mentionner que ce temple religieux amérindien a longuement été la seule chapelle de l’époque. Elle est encore présente, mais a cédé sa place à l’église Kateri Tekawitha vers les années '90.

Chaque dimanche, les fidèles innus s’unissent à la prière dans leur langue maternelle.

Pour connaître en détail les dates importantes, vous pouvez consulter la section Chronologie de l’histoire depuis 1651.

Cette source d’informations a été rendue possible grâce aux auteurs suivants :
LE TRICENTENAIRE DE SEPT-ÎLES – JUILLET 1951
PAROISSE ST-JOSEPH 100 ANS – (1892-1992) GUSTAVE GAUVREAU
D’HIER À AUJOURD’HUI, CÉLÉBRONS NOTRE FOI AVEC MARIE-IMMACULÉE (1958-2008)

********************************************************************************************************

Église Notre-Dame-du-Cap

Patronne : Notre-Dame-du-Cap
Mission indienne

139, rue de l'Église
Mani-Utenam (Québec)
G4R 4K2

Tél. : 418 927-2663
Fax : 418 927-2451
Érection canonique : 08-11-1954

L’église Notre-dame-Du-Cap est située à Mani-Utenam à environ 16 km à l’est de la ville de Sept-Îles.

Dès 1850, les Pères Oblats furent chargés par l’autorité ecclésiastique de toutes les missions amérindiennes de la Côte-Nord. Le nom du Père Charles ARNAUD, leur premier missionnaire, reste dans toutes les mémoires. Il eut pour principal compagnon, le Père Louis BABEL. Tous les deux se dévouèrent sur la Côte-Nord pendant plusieurs années.

Aujourd’hui, l’église Notre-Dame-Du-Cap est toujours existante, chaque dimanche les prêtres Oblats prêchent la Parole de Dieu avec la communauté Innue en langue maternelle et une partie en français.

Pour connaître en détail les dates importantes, vous pouvez consulter la section Chronologie de l’histoire depuis 1651.

Cette source d’informations a été rendue possible grâce aux auteurs suivants :
LE TRICENTENAIRE DE SEPT-ÎLES – JUILLET 1951
PAROISSE ST-JOSEPH 100 ANS – (1892-1992) GUSTAVE GAUVREAU
D’HIER À AUJOURD’HUI, CÉLÉBRONS NOTRE FOI AVEC MARIE-IMMACULÉE (1958-2008)

Galerie photos


 

© 2011 Les Communautés Catholique de Sept-Îles. Tous droits réservés. Notes légales
Conception : Coralis Communication Visuelle • Imprimerie B&E, Sept-Îles